Un nouveau green pour le trou 13 du golf situé à Nans Les Pins

Après le réaménagement des trous 14 et 15 début 2023, le Golf Sainte Baume situé à Nans Les Pins, entre Var et Provence poursuit la modification de son tracé avec la création d’une nouvelle zone de jeu qui accueillera le green du 13. Suivez l’évolution étape par étape de la mise en œuvre des opérations.

Ces travaux ne gênent en rien la progression actuelle sur le parcours, vous pourrez les apercevoir à l’arrière du nouveau départ 14. Immersion dans les coulisses de création d’un green.

Nouveau green 13 au Golf Sainte Baume - piquettage
Nouveau green 13 au Golf Sainte Baume - décaissage

Etude et analyse

Le remaniement du trou 13 a été étudié à la suite des modifications apportées aux trous 14 et 15. La parcelle disponible derrière le départ du trou 14 a permis de laisser place à une nouvelle zone de jeu et de transformer le trou 13, actuel PAR 4 – très court de 270m en dogleg droite avec un fairway plus long mais toujours en PAR 4. Une modification apportant de la nouveauté et de la technicité au parcours.

Après l’idée, l’étude de faisabilité a pris plusieurs mois. Un premier piquetage a été établi afin de délimiter une zone de 600 m². A noter que la règlementation impose 500m² minimum pour un green international. La superficie du green a été fixée à 30m de longueur/profondeur et 20m de large et son dessin imaginé dans un esprit classique sans défense autre qu’une légère pente et des bunkers d’herbe.

Le projet a été imaginé dans son ensemble, afin d’enlever certains bunkers existants, de gommer le green actuel et bien sûr de rallonger le fairway jusqu’au futur green.

En août 2023, les travaux ont pu débuter avec le décaissement de toute la zone sur une profondeur d’un mètre afin de travailler le fond de forme.

Nouveau green 13 au Golf Sainte Baume - drainage
Nouveau green du 13 Golf Sainte Baume - couche de drainage

Terrassement et drainage

Au cours de l’hiver 2024, avec un ralentissement dû aux conditions climatiques, le fond de forme a pu être finalisé selon les prévisions avec les pentes d’évacuation et les besoins pour une bonne gestion de l’arrosage. Il a ensuite été creusé pour accueillir le système de drainage.

La pose des drains et des antennes de drainage a eu lieu tout comme les tranchées pour recevoir le futur matériel d’irrigation.

Les étapes clés d’un drainage efficace ont ensuite débutées avec l’apport et la dispersion de matériaux perméables au-dessus des drains. Une première couche, de 10cm de hauteur, de gravillon 6/16 a été épandue. Puis l’apport d’une seconde couche composée de gravillon plus fin, appelés « grain de riz » de dimension 4/6.
Afin d’assurer la meilleure efficacité de drainage cette deuxième épaisseur de gravillon a dû être apposée en plusieurs fois et tasser au fur et à mesure entre chaque étape, cela permet de compacter le mélange et mieux accueillir la prochaine épaisseur.

Nouveau green 13 au Golf Sainte Baume
Nouveau green 13 au Golf Sainte Baume

Irrigation et substrat

Pour les 30 derniers centimètres, plusieurs couches de matériaux se sont superposées. Composées essentiellement de sable et d’amendement, elles ont été mises en place puis tassées à l’aide d’un rouleau. Les 10 derniers centimètres ont été comblés avec un engrais de fond. En effet le sable étant neutre, l’apport de cet amendement, élément d’engrais amendé, servira à nourrir le futur sol.

La gestion optimisée de la ressource « eau » a été étudiée en amont des aménagements. Un relevé à GPS a pu déterminer 4 points d’implantation optimale pour le système d’irrigation. A 16 ou 19 mètres d’écart chacun, 4 groupes de 2 arroseurs ont ainsi pu être aménagés sur la zone. Au-delà des points précis, le type d’arroseur a été choisi avec justesse.

Les arroseurs back to back ont été sélectionnés pour la possibilité qu’ils offrent de régler l’irrigation de deux zones différentes sur un délai très précis. Le calibrage sera donc paramétré pour que chaque groupe de 2 arroseurs puissent desservir l’intérieur et l’extérieur de la zone de green et ainsi répondre avec une très grande précision aux besoins hydriques de la surface Une étude préalable indispensable à une gestion précise au quotidien.

Les éléments essentiels étant à présent installés et mis en place, nous allons laisser place à la plus grande actrice de la réussite de cet aménagement, la nature.
Qu’à l’aide des éléments, pluie, vent, soleil, les aménagements s’encrent et prennent leur place avant de pouvoir semer et ainsi d’entamer la phase finale de l’aménagement. Nous reviendrons sur zone en avril.